fbpx
Personne_agee_sur_un_banc_Photo by Huy Phan on Unsplash

2070 : bienvenue dans la France des « super-seniors » [LIEN]

Le vieillissement de la population va produire en France un choc démographique sans précédent. Ses premiers effets se feront sentir dès la décennie 2020 et seront d’une ampleur jamais vue entre 2050 et 2070, provoquant un boom de la dépendance et le « big bang » de la transmission du patrimoine.

Dans sa quête perpétuelle de l’immortalité, l’humanité est en passe de remporter une belle bataille. Selon le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), la planète comptera  3,2 millions de centenaires en 2050, contre environ 320.000 aujourd’hui. « Ce niveau de longévité est une première dans l’histoire de l’humanité », assurait cet été l’économiste Jean-Hervé Lorenzi, lors d’un symposium sur le thème de la société du vieillissement.

Il ne s’agit bien sûr que d’une projection. L’humanité n’est pas à l’abri d’une nouvelle guerre mondiale, d’une épidémie de grippe aviaire ou encore d’une collision avec un corps céleste. Une chose est certaine, les prouesses de la science repoussent sans cesse  les limites de l’âge humain . Rien qu’en France,  141.000 personnes âgées de 100 ans ou plus peupleront les villes et les campagnes en 2050 d’après l’Institut national d’études démographiques (Ined), contre un peu plus de 15.600 au 1er janvier 2019.  Elles seront 270.000 en 2070 d’après l’Insee.

Avec ce boom des centenaires, la France s’apprête à subir un choc démographique d’une ampleur sans précédent. Et cela va profondément déstabiliser certains équilibres de notre société.

Boom de la dépendance

Si les tendances démographiques récentes se poursuivent, le nombre de personnes âgées de 75 ans ou plus va doubler en 2070. Elles seront 13,7 millions. Les choses iront bien sûr de manière progressive, mais le vieillissement démographique produira un petit tsunami dès 2021, avec l’arrivée des premiers enfants du baby-boom dans cette classe d’âge. De 1946 à 1950, la France a enregistré chaque année  au moins 850.000 naissances.  Ces bébés, nés juste après la Seconde Guerre mondiale, ont pour l’essentiel atteint la soixantaine dans les années 2000. Ils ont provoqué un deuxième « boom » à partir de 2006 en partant massivement à la retraite à 60 ans et s’apprêtent à en produire un troisième, celui de la dépendance.

La perte d’autonomie est l’un des plus grands défis du XXIe siècle pour les pays à la population vieillissante en Europe, mais aussi au Japon ou encore en Corée du Sud. Au-delà de 75 ans, le poids de la vieillesse commence à peser. « Les problèmes moteurs ou cognitifs y sont plus fréquents et deviennent très handicapants, surtout s’ils se combinent, explique Vincent Touzé, spécialiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) des enjeux économiques du vieillissement démographique. On observe alors un très fort taux d’entrée en dépendance. »

D’après une étude de la Direction statistique du ministère des solidarités (DREES), la France comptera 1,58 million de personnes âgées en perte d’autonomie en 2030. Elles seront 2,24 millions en 2050 selon cette même étude, soit une hausse de 41,8 % en vingt ans. C’est comme si l’équivalent de la population parisienne avait des problèmes de mémoire, des difficultés pour se déplacer, se nourrir ou simplement se laver.

Lire la suite sur LesEchos

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google
Partager sur email
Partager sur print
Logo_SCIC_Les_3_Colonnes_Viager_Solidaire

La Banque des Territoires – Caisse des Dépôts et plus de 1700 membres soutiennent le Viager Solidaire.

© 2019 Le Viager Solidaire tous droits réservés.

Visual Backlinks
Fermer le panneau