Votre bien vieillir à domicile est soutenu par

04.78.47.70.15

gratuit et sans attente

Le coût de la dépendance, une bombe à retardement pour l’État

Le financement de la dépendance, c'est aussi celui de l'autonomie. 30 milliards d'euros aujourd'hui, 60 milliards dans quelques années, à la charge de l'État.

Comment est financée la dépendance aujourd’hui ? La réponse : En grande majorité par l’État.
Cette réalité ne plaît pas à tous surtout lorsque le gouvernement réfléchit à demander aux Français de travailler plus pour financer le grand âge.
Le financement de la retraite bénéficie d’une enveloppe de 316 milliards d’euros, soit l’équivalent de près de 14 % du PIB tandis que la dépendance coûte 30 milliards d’euros par an. Un coût qui va doubler, passant à 60 milliards d’euros.

Une facture qui va exploser

Le financement de la dépendance, c’est aussi celui de l’autonomie :
10,7 milliards d’euros, essentiellement financés par les collectivités et les départements par le biais de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), servent aux aidants pour la toilette, les repas et les déplacements des personnes âgées.
7,1 milliards d’euros pour les hébergements (Ehpad et maisons de retraite), essentiellement financés par les familles et l’État grâce aux aides au logement.
Enfin, 12,2 milliards d’euros pour les soins prodigués par les médecins et les infirmiers, notamment dans les Ehpad, là encore financés par l’assurance maladie, nos cotisations sociales.

L’urgence de trouver une solution pérenne

Ce coût augmentant graduellement d’année en année, il est important de mettre en place dès maintenant des alternatives viables et moins coûteuses pour l’État, les familles, les structures.
75 % des personnes âgées de 75 ans ou plus sont propriétaires et 9 Français sur 10 préfèrent vieillir dans le confort de leur domicile.
Adapter le domicile à l’avancée en âge permettrait de désengorger les Ehpad, aujourd’hui submergées, en plus de stimuler l’économie locale grâce aux services nécessaires pour le maintien à domicile (livraisons de repas, entretiens, soins, accompagnements pour ne citer qu’eux). Oui, le Viager Solidaire fait déjà partie de ces solutions.
La coopérative rend possible le maintien à domicile des personnes âgées dans des conditions adaptées en faisant du Viager Solidaire, l’outil au service de la maison de retraite à domicile.
Les Bénéficiaires intègrent cet écosystème qui leur permet, où qu’ils soient, de bénéficier des services nécessaires pour leur bien vieillir, le tout soutenu par des particuliers et institutionnels conscients que la dépendance est un aspect que nous aurons tous à affronter un jour.

➔ En savoir plus : Retraites : le coût de la dépendance

À lire aussi

investir en viager

Immobilier : investir en viager, est-ce une bonne idée ?

Le viager est un système de vente de biens immobiliers, dont le prix consiste en une rente viagère annuelle (revenus réguliers et à vie) au profit du vendeur. Cette pratique de l’achat en viager implique des méthodes de calcul spécifiques, permettant de valoriser et de protéger les deux parties. Son fonctionnement est encadré pour optimiser les avantages financiers fiscaux du vendeur et de l’acquéreur. Voici pour vous des clés pour prendre une décision bien éclairée en tant que particulier.

Le Ministère des Solidarités et de la Santé, la Banque des Territoires – Groupe Caisse des Dépôts et plus de 2000 membres soutiennent le Viager Solidaire.

© 2021 Le Viager Solidaire tous droits réservés.

Avant de partir !

N'oubliez pas votre brochure

OU

Le Viager Solidaire finance l’autonomie à domicile des personnes âgées. Une solution beaucoup moins coûteuse qu’une résidence d’accueil.  

Jetez un coup d’œil à la brochure et revenez-nous un jour !

Fermer le panneau